(...)

 

 

 

EXTRAITS DE M'AN ! 

(...)

Barcelone, je m’en souviendrais. Pour beaucoup de raisons agréables. Mais aussi parce que le jour de la clôture, un appel téléphonique va, Gérard et moi, nous toucher encore un peu plus dans ce qui représente tant à nos yeux.

Ma mère vient d’être hospitalisée d’urgence. Cinq semaines dans un service de réanimation. Avec des tuyaux partout. Avec des gens qui meurent dans les chambres voisines. Avec des médecins – pardon, avec un médecin – qui vous donnent envie de frapper, d’injurier. De traîner dans la boue. M’an n’a pas vraiment le choix. La trachéotomie est indispensable pour vivre. « Ce sera plus facile », lui dit-on, pour respirer et pour s’alimenter.

Ah oui, j’oubliais. Depuis plusieurs mois, M’an ne pouvait pas se nourrir normalement. Les aliments traditionnels ne passaient pas.

Aujourd’hui, elle mange des pots pour bébé. (...)

copyright ©

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site