M'an !

 

 J'ai retiré ce livre le 1er juin de chez l'éditeur, en raison de nombreuses erreurs de sa part, de son refus de payer les droits d'auteurs (et qui, finalement a payé de peur de voir son nom étalé partout), en raison, finalement, de son incompétence. 

Par sa faute, l'Association pour la Recherche en faveur de la Sclérose latérale amyotrophique devra attendre pour recevoir quelques euros, soit la totalité de mes droits. 

Pour ce premier livre, je suis tombé dans le piège de l'éditeur qui dit "oui" sans demander qu'on lui paie les frais de fabrication. D'autres demandent, sans vergogne, entre 2.500 et 4.000 euros. Pour ne rien faire ensuite, évidemment.

Edilivre sévit, comme son directeur François Guilmoto, depuis des années et continue à le faire. De multiples forums dénoncent ses pratiques. 

A ce jour, je cherche un autre éditeur pour ce livre. 

 

 

 

 

« Un jour, M’an, tu m’as dit, Aide-moi… J’ai fait semblant de ne pas comprendre. » L’histoire d’une mère, en pleine santé qui, un jour, trébuche, perd ses mots, sa force, ses muscles. Le verdict, long à venir, s’appelle « sclérose latérale amyotrophique », véritable machine à détruire les nerfs, pas à pas, jour après jour.

Commence alors un long et très douloureux parcours pour une femme qui, jusqu’au bout, reste consciente du mal qui la ronge.

Des années de peur et d’angoisse pour un père et deux fils qui ne se remettent pas de ce cauchemar. Seul moyen d’exorciser cette douleur latente, tout écrire, tout dire sur cette mère incomparable.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×